Le candidat Jobbik à Miskolc arrêté par la police

La campagne électorale  pour les élections locales du 3 octobre est décidément délicate pour le parti d’extrême-droite ! Après s’être vu refuser la diffusion de leurs spots de campagne par les médias publics, le candidat de Jobbik à la mairie de Miskolc, Márton Szegedi, a été arrêté par la police, dimanche après-midi, pour avoir arraché une affiche du candidat socialiste Sándor Káli, à un arrêt de tram. Cette  péripétie devrait rester sans conséquence pour la candidature Jobbik , la police ayant indiqué qu’elle traiterait l’affaire rapidement. Beaucoup plus sérieux pour le parti d’extrême-droite, un récent sondage qui indique une nette régression de sa popularité et lui prédit 10% des voix aux municipales. Il se pourrait bien que Jobbik ait déjà connu son heure de gloire… aux législatives d’avril dernier.