La loi instituant le « Jour de l’unité nationale » a été adoptée

Le projet de loi visant à faire du 4 juin, date d’anniversaire de la signature du Traité de Trianon, la journée officielle de "l’Unité nationale" a été adopté lundi par le parlement hongrois. La majorité des députés socialistes du MSzP a voté contre, tandis que la majorité des vert-libéraux du LMP s'est abstenue.
Le texte affirme que "les membres des minorités hongroises soumises à l’autorité de différents Etats forment une nation hongroise unie, dont la cohésion transnationale est une réalité et constitue la composante principale de leur identité personnelle et collective." La loi a été passée avec 302 votes en sa faveur, 55 contre et 12 abstentions.

A l’extrême-droite de l’échiquier politique, on se frotte les mains. Pour Jobbik, qui revendique la paternité de cette loi, c’est un "grand succès" qui vient couronner "huit années d’efforts" selon les mots de son député Márton Gyöngyösi, qui milite pour un "éveil du sentiment de cohésion nationale" et qu’il soit encouragé à l’école… De quoi donner du baume au . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée

Corentin Léotard
Corentin Léotard