La BKV commence à privatiser

La compagnie de transports publics de Budapest vient d’annoncer qu’elle a choisi la société Orangeways pour couvrir certaines de ses lignes de bus habituelles.

Une quarantaine de mini-bus climatisés, du type de ceux qui desservent la colline du château de Buda, vont envoyer certains Ikarus à la casse, après 20 ans de bons et loyaux services à Budapest.

Articles liés :

L’actu « mi figue – mi raisin » de la BKV

Entre BKV et Alstom, les relations déraillent définitivement

La Fidesz à la rescousse de Budapest

Débuts difficiles entre BKV et le gouvernement

Escalade des responsabilités dans l’affaire BKV