L’Ukraine repasse à l’Est

Après le dépouillement de 80% des bulletins de vote, il semble que la Première ministre Ioulia Tymochenko, avec 45,66% des voix, ne soit plus en mesure de rattraper son rival Viktor Ianoukovytch, 48,67%, dans la course à la présidentielle en Ukraine.
Ce dernier, considéré comme pro-russe, a déjà proclamé sa victoire dimanche soir déclarant que "le peuple a manifesté sa volonté de changement. Cette élection est la première étape vers l’unification du pays." Ioulia Tymochenko de son côté n’a pas reconnu sa défaite. "Tant que le dernier bulletin n'est pas comptabilisé, il est impossible de parler de résultat quelconque. Je pense que l’Ukraine garde en mémoire un temps pas si éloigné ou les présidents n’étaient pas seulement déclarés mais aussi proclamés en tant que tels et félicités, mais soudain leur destin a basculé dramatiquement", a-t-elle affirmé. Son camp dénonce des fraudes massives et agite le spectre d’une nouvelle "révolution orange".

Ioulia Tymochenko, "l'égérie de la révolution orange", selon la formule consacrée et . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Corentin Léotard