Paris : gentillesses diplomatiques à l’Ambassade de Hongrie

Laurent Wauquiez, le 2 décembre à Budapest (crédit Corentin Leotard, Hu-lala)

Le ministre français délégué aux Affaires Européennes, Laurent Wauquiez, a rencontré János Martonyi, le ministre des Affaires Etrangères hongrois dans le cadre de son « Tour des Capitales » durant lequel il expose les priorités et les objectifs de la présidence hongroise de l’Union Européenne, qui durera jusqu’à fin juin prochain.

« La France accorde sa totale confiance à la présidence hongroise”, a affirmé le Ministre français en charge aux Affaires européennes Laurent Wauquiez à Paris. « S’il existe un pays qui est digne, au regard de son Histoire, de ne pas recevoir des leçons des autres pays, c’est bien la Hongrie », aurait-il ajouté, selon MTV et hirado.hu. Pour conclure son discours, il a cité les mots bien connus du poète hongrois Petőfi Sándor : « maintenant ou jamais… »

A son tour, János Martonyi, ministre des Affaires Etrangères hongrois a déclaré : « au lieu de la diriger, nous voulons servir l’Europe» ainsi que « l’Europe a également besoin d’une âme ». Le matin même, M. Martonyi avait vécu un face à face moins sympathique au Centre d’Accueil de la Presse Etrangère (CAPE), invité par le Club Grande Europe.

Articles liés :

Médias : Orban souffle le chaud pour l’UE et le froid pour la France

La France souhaite une modification de la loi sur les médias

La France refuse de faire la leçon à la Hongrie

Isma Hassaine Poirier