Expédition polonaise au K2 : « Nous atteindrons le sommet »

Après le sauvetage de l’alpiniste française Elizabeth Revol ce weekend dans le Nanga Parbat, les alpinistes polonais vont pouvoir reprendre l’expédition qui doit les mener au sommet du K2 pour une première hivernale.

Krzysztof Wielicki, le chef de l’expédition, a mis fin à la légère incertitude qui planait quant à la suite des opérations dans le K2. Dans un post facebook lundi, il a informé que l’opération de sauvetage de ce week-end n’avait pas remis en cause ses projets d’ascension du K2, le second plus haut sommet himalayen. « Elizabeth Revol a été sauvée. Les sauveteurs sont à Skardu et après l’amélioration de la météo, ils rejoindront l’expédition. Cette action n’a aucun effet sur le cours de l’expédition. Les sauveteurs se sentent bien », a-t-il rassuré.

« L’équipe est très forte, très motivée »

Dans une interview avec le site spécialisé Desnivel, Denis Urubko, l’un des quatre héros polonais du Nanga Parbat, a confirmé que l’objectif initial n’avait pas changé : « Ce fut une fierté de pouvoir sauver Elisabeth au Nanga Parbat mais notre objectif maintenant, c’est le K2. […] Nous y allons pas à pas. Acclimatation et équipement de la montagne. Il y a de bonnes prévisions météo pour début février et je crois que, étape par étape, nous atteindrons le sommet. L’équipe est très forte, très motivée, nous sommes aussi très forts psychologiquement […] ».

« Ce fut une expérience merveilleuse d’aider une personne aussi extraordinaire qu’Elisabeth Revol à survivre »

L’alpiniste est aussi revenu sur cette opération de sauvetage d’ampleur exceptionnelle : « Ce fut une expérience merveilleuse d’aider une personne aussi extraordinaire qu’Elisabeth Revol à survivre ». Il a confirmé que le sauvetage de Tomek Mackiewicz avait été rendu impossible en raison de la météo : « Nous devions prendre une décision : soit aider Elisabeth à survivre, soit continuer avec un très faible espoir de pouvoir retrouver Tomek. Les prévisions météo étaient très mauvaises pour les jours suivants. Il était évident que nous devions rester avec Elisabeth, qui était très faible ».

La légion d’honneur pour les « 4 Fantastiques » ?

Lundi, le journal Rzeczpospolita s’est fait l’écho de la vive polémique sur les réseaux sociaux quant à la faible réaction des autorités françaises. Le journal souligne que le décollage des hélicoptères de l’armée pakistanaise a été rendu possible par l’action de l’ambassade polonaise au Pakistan. Rzeczpospolita estime que les alpinistes qui ont secouru Elizabeth Revol devraient se voir remettre la Légion d’honneur par l’Etat français.

L’ambassade de France en Pologne a pour sa part salué l' »héroïsme » des alpinistes polonais. « La France salue l’héroïsme des alpinistes polonais qui ont mis en sécurité notre compatriote, Mme Elisabeth Revol, alors qu’elle était en grave péril au Nanga Parbat. Nous adressons toutes nos pensées à son compagnon de cordée polonais, M. Tomek Mackiewicz, ainsi qu’à ses proches. Toutes les personnes impliquées dans cette opération de sauvetage ont fait preuve d’un courage exemplaire et d’une solidarité à toute épreuve. Nous nous félicitons également de l’excellente coopération entre les représentants polonais et français au Pakistan, ainsi qu’avec les autorités pakistanaises ».

Photo : page facebook de l’expédition Polski Himalaizm Zimowy 2016-2020

Les 4 Fantastiques qui ont volé au secours de l’alpiniste française dans l’Himalaya

Corentin Léotard