EKBSZ, l’association des clubs de Budapest

Le 31 janvier, une association regroupant experts, et organisateurs d’évènements culturels et de soirées, a été créé sous le nom de EKBSZ (Egyesület a Kulturált és Biztonságos Szórakoztatásért). Selon le communiqué officiel de la jeune association, son but est d’aider le gouvernement dans la mise en place de nouvelles réglementations dans le secteur du divertissement nocturne. La récente tragédie du West Balkan a exposé les lacunes dans la réglementation en vigueur, plus en mesure de répondre aux exigences de sécurité actuelles.

Selon EKBSZ, la mise en place d’une régulation efficace n’est possible que si le gouvernement collabore avec les acteurs du secteur du divertissement, afin qu’ils puissent s’assurer que les changements n’aient pas d’effets pervers dans ce secteur. Pour l’association, il est important que toutes les parties concernées (gouvernement, municipalité, pompiers, police, services de santé et ONG) s’accordent sur un compromis. Afin d’atteindre ces objectifs, EKBSZ a l’intention d’établir pour elle-même une charte éthique de son fonctionnement, et de donner des conseils aux organisateurs de soirées qui en auront besoin.

Dans son communiqué, l’association a déclaré être d’accord avec la volonté du gouvernement de revoir les normes de sécurité lors d’évènements culturels nocturnes visant à assurer le bien-être des fêtards. Cependant EKBSZ souhaite rappeler que ce secteur n’a pas qu’une importance économique (entre autre), mais aussi culturelle, définissant l’image du pays. Il serait donc dommage de le tuer en voulant trop le brider.

Articles liés :

Budapest serre la vis à ses noctambules

West Balkan : la mort du « phoenix » des clubs

Un « deuil » un peu spécial

Budapest : soirée mortelle à West Balkán