Boue toxique : l’autre vérité

A Devecser et Kolontar, dans la zone touchée par la pire catastrophe industrielle qu’ait connue la Hongrie, la colère des habitants commence à monter. Ils contestent la gestion gouvernementale de la crise et les mesures de dédommagements proposées aux victimes. Pour faire entendre leur voix jusqu’à Budapest malgré une communication gouvernementale bien rôdée, ils s’organisent en association . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Corentin Léotard