Directeur de l’IFB : « une région d’Europe qui m’a toujours fasciné, mais que je ne connais pas bien »

Dans une interview publiée dimanche 20 octobre sur le site internet du journal économique de Toulouse ToulEco.fr, Hervé Ferrage, récemment nommé au poste de directeur de l’Institut Français de Budapest, a brièvement expliqué les raisons de son départ du Centre régional des lettres de Midi-Pyrénées pour la Hongrie.

Hervé Ferrage, vous avez passé six années à la tête du Centre régional des lettres de Midi-Pyrénées. Pourquoi ce départ ?

Parce que j’ai envie d’aller explorer le vaste monde ! Je me suis rendu compte dernièrement qu’un livre occupait depuis quelques temps ma table de chevet, Il faudra repartir de Nicolas Bouvier.

Qu’est-ce qui vous attend à Budapest, quelles vont être vos missions ?

C’est un beau poste, dans un très bel institut, et dans un très beau lieu. C’est une région d’Europe qui m’a toujours fasciné, mais que je ne connais pas bien. J’aurai une vue d’ensemble sur tous les aspects culturels de notre coopération : le théâtre, la musique, les arts visuels, et bien sûr la coopération universitaire et éducative.

Lire l’interview complète