Malaise dans l’éducation : une lycéenne de Pécs se lâche

Nationalisation des établissements scolaires, réforme du rythme de travail des professeurs, introduction de cours d’éthique ou de religion..., le nouveau système éducatif ne fait pas que des heureux en Hongrie. Selon une lycéenne militante du nom de Aradi Hanga, de « Középiskolai Hálózat » (le réseau lycéen), "les enseignants ont peur et se taisent . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée