Katalin Novák : « la politique familiale hongroise est à la fois conservatrice et moderne »

Viktor Orbán l’a propulsée aux avant-postes de son gouvernement pour mettre en place une politique familiale nataliste, pierre angulaire de son programme national-conservateur. Entretien avec Katalin Novák, secrétaire d’Etat à la famille et à la jeunesse, vice-présidente du Fidesz, et figure principale du conservatisme à la hongroise à l’heure actuelle.
Il n’est pas facile de rencontrer la ministre de la famille ! Katalin Novák, officiellement secrétaire d’Etat à la famille et à la jeunesse, a un emploi du temps chargé et voyage beaucoup pour représenter le Fidesz à l’étranger et lui trouver des alliés. Mais après plusieurs mois et quelques rendez-vous manqués, tout juste de retour d’une rencontre à Washington avec des membres de l’administration Trump, elle a accordé une heure d’entretien au Courrier d’Europe centrale, dans son bureau de la rue Szalay, non loin du parlement. Dans un français excellent et montrant un visage plus modéré que les formules choc telles que « nous voulons des bébés hongrois plutôt que des migrants », Katalin Novák a répondu à nos questions portant sur la politique familiale hongroises et ses mesures natalistes, la chrétienté et le conservatisme affiché par le camp d’Orbán et enfin sur l’avenir du Fidesz au niveau européen. Pour monter à l’étage où se trouve son bureau, nous empruntons un ascenseur pater noster, cela ne s’invente pas. […]