« En Europe centrale, la gauche n’aura pas d’avenir si elle ne s’ancre pas dans la société »

En Europe centrale, la gauche aborde ces élections européennes en position d’extraordinaire faiblesse. Face à la consolidation des régimes autoritaires en Hongrie et en Pologne, les partis sociaux-démocrates peinent à donner consistance à une alternative politique claire et forte. Jean-Michel De Waele nous livre ici les raisons historiques et politiques d’une telle déshérence et décrypte les principaux enjeux et défis auxquels la gauche centre-européenne devra répondre si elle veut survivre. Entretien.