Pologne : les commémorations de l’assassinat du maire de Gdańsk prennent une tournure politique

Plusieurs voix ont dénoncé le climat politique ayant, selon elles, facilité l’attaque mortelle contre Pawel Adamowicz.

« Aujourd’hui, nous avons besoin de silence, mais cela ne peut pas signifier le mutisme, car se taire confinerait à l’indifférence. » En Pologne, cinq jours après l’attaque au couteau qui a coûté la vie, lundi 14 janvier, au maire libéral de Gdańsk, Pawel Adamowicz, […]

Lire la suite sur Le Monde.

Romain Su