Le Pen trouve la Hongrie d’Orban « beaucoup plus démocratique » que la France de Macron

La présidente du Rassemblement national se défend dans l’affaire des emplois fictifs présumés en attaquant mercredi le président de la République. Pour elle, il transformerait la France en pays au régime autoritaire et effectue une comparaison avec le chef du gouvernement hongrois accusé pourtant de ne pas respecter la séparation des pouvoirs dans son pays.

Lire la suite sur Ouest-France.