La Pologne ne veut pas perdre ses migrants ukrainiens

En manque de bras, l’économie polonaise compte sur les migrants ukrainiens. Et s’inquiète de l’ouverture prochaine des frontières allemandes, qui risquent de créer un appel d’air. Un article d’Euractiv Pologne.

Ils nettoient, construisent, conduisent des Uber ou des taxis et remplissent les rayons des supermarchés et épiceries. Ils vendent de l’art local aux touristes. Ils sont aussi avocats, gestionnaires, infirmières et hommes d’affaires. Depuis quelques années, les Ukrainiens se sont fait une place dans de nombreux secteurs du marché du travail polonais. […]

Lire la suite sur Euractiv.

Corentin Léotard