Sur la place Kossuth hier soir, le grand calme avant la tempête

Le rassemblement anti-Orbán prévu hier soir devant le Parlement à Budapest a tourné court. La raison : une violente grêle qui s'est abattue sur les manifestants.
Non content d'être le Premier ministre le plus puissant de l'histoire de la Hongrie, Viktor Orbán semble désormais gouverner les cieux et les météores. Une grêle s'est abattue hier soir sur les quelques milliers de manifestants anti-gouvernementaux venus contester l'investiture du nouveau Parlement hongrois, un mois après des élections législatives que tous les partis d'opposition et l'OSCE ont jugé inéquitables . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée

Ludovic Lepeltier-Kutasi