En Pologne, la mise au pas de l’appareil judiciaire s’accélère…et provoque la colère

Mercredi 4 juillet, minuit sonne à Varsovie. La purge judiciaire vient de débuter officiellement dans la capitale polonaise pour la juge Malgorzata Gersdorf et 26 de ses collègues. À l’aube, lorsqu’elle se rendra au travail, sa journée sera des plus atypiques. Et pour cause. Vers 8h du matin, ils sont des milliers de manifestants entassés devant l’édifice de la Cour Suprême de Varsovie. Les drapeaux européens et polonais s’agitent, les poings sont levés fièrement, en signe de résistance . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée

Patrice Senécal