À Budapest, un « contre-mémorial vivant » contre une falsification de l’Histoire

Cela fait quatre ans presque jour pour jour que le "mémorial aux victimes de l'occupation allemande" en Hongrie a été installé en catimini par le gouvernement hongrois à deux pas du Parlement à Budapest. Depuis, des habitants de la capitale se relaient trois fois par semaine pour faire vivre leur "contre-mémoriel vivant" et témoigner contre la falsification de l'Histoire. Reportage.
"Au lieu des mensonges, nous voulons la vérité !" Sur une banderole de tissu blanchâtre, de grandes lettres peintes en rouge affichent un message clair. À droite, accroché entre deux arbres , un drapeau étoilé de l'Union européenne flotte au vent. Devant, moins d'une dizaine d'individus sont assis en demi-cercle, sur des chaises en plastique . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée

Patrice Senécal